La Locanda Cipriani à Torcello

Crédit photo: Locanda Cipriani di Torcello

 

Désormais pour les francophones, la visite des îles de Venise est devenue un incontournable. Mais si la visite de Murano, l’île du verre et de Burano la colorée s’est généralisée, ce n’est plus le cas de la petite île de Torcello, qui est pourtant la plus charmante.

Cette île, située juste en face de Burano, à cinq minutes de navigation publique, n’a plus qu’une dizaine d’habitants, mais vante un patrimoine historique et gastronomique sans pareille. Impossible d’aller sur Torcello sans visiter la basilique de Santa Maria Assunta, la plus ancienne de la lagune vénitienne, l’église primitive remontant à 639. Les mosaïques vénéto-byzantines à l’intérieur font parties des chefs-d’oeuvre de l’art vénitien. La très célèbre mosaïque du Jugement Dernier sur le mur postérieur de la basilique laisse pantois d’admiration.

Achevée la visite, un restaurant historique mérite une pause gourmande: la Locanda Cipriani de Torcello, où une excellente cuisine vénitienne classique est servie, dans le plus grand respect de la tradition gastronomique vénitienne et dans un cadre enchanteur et bucolique. 

Vue de l’église Santa Fosca et de la basilique Santa Maria Assunta du jardin de la Locanda Cipriani. Crédit photo: Hélène Sadaune

 

En saison, vous pouvez déjeuner sous la tonnelle du jardin, qui a une vue suggestive sur la petite église Santa Fosca et où l’ on peut admirer la basilique-musée de Santa-Maria Assunta. Un havre de paix dans un lieu champêtre où se reposer des fatigues de la journée. En hiver, la salle interne vous accueille autour d’un convivial feu de bois.

La tonnelle de la Locanda Cipriani. Crédit photo: Hélène Sadaune

 

Mais la Locanda Cipriani est aussi une demeure historique. C’est là que résida l’ écrivain américain Ernest Hemingway en 1948 qui y écrivit son roman “Au delà du fleuve et sous les arbres” dans l’une des cinq chambres mises à disposition par la Locanda. L’accueillant propriétaire, Bonifacio Brass, expose dans son restaurant les photos historiques de ce lieu magique: son grand-père avec Ernest Hemingway, devenu un ami de famille. Il nous confirme que la légendaire “descente” d’Hemingway fut réélle. Grand amateur de vin fort, il avait l’habitude de se faire porter chaque soir six bouteilles d’Amarone de Vérone (vin de paille rouge de la région de Valpolicella) pour favoriser son écriture nocturne. La “muse” d’Hemingway, l’ Amarone,  fut porteur d’inspiration à notre écrivain. Il est toujours possible de réserver la chambre d’Hemingway ou les quatre autres au premier étage de cette demeure remontant au XVII ème siècle, loin de la cohue du monde, au milieu de la lagune vénitienne.

Photo des archives familiales Cipriani-Brass. Le grand-père de Bonifacio Brass avec Ernest Hemingway et sa femme Mary. Crédit photo: Bonifacio Brass

 

La Locanda Cipriani est l’ un des rares restaurants de Venise qui peut vanter une clientèle faite d’étoiles comme Maria Callas, de célébrités et de rois et de reines d’ Europe et du monde entier. Parmi une multitude de personnages célèbres: la reine Elisabeth d’Angleterre et son mari, lady Diana et le prince Charles, le duc de Windsor Edward et Willis Simpson, la reine Sofia d’ Espagne, les présidents de la République Italienne Luigi Einardi et Sandro Pertini, les présidents Français Giscard d’Estaing, Mitterand, Jacques Chirac, Winston Churchill et Margaret Tatcher, les artistes Le Corbusier, Rauchensberg, Gino Severini, Frank Lloyd Wright, Man Ray, Raoul Dufy, les acteurs et actrices Greta Garbo, Ingrid Bergman, Kirk Douglas, Henri Fonda, Liz Tailor, Kim Novac, Antony Queen, Audrey Hepburn, Jerry Lewis, Bette Davis, Paul Newman, Lisa Minelli, Jack Lemmon, Tom Cuise, Gérard Depardieu, Charlotte Rampling, Jack Nicholson, Donald Sutherland, Al Pacino Nicolas cage, Nicole Kidman, Mick Jagger etc. Toutes les célébrités sont un jour passées içi et y retournent….La Locanda Cipriani c’est aussi cette auréole de célébrités  qui font le “glamour” du lieu en plus de sa beauté naturelle.

La Locanda Cipriani de Torcello a pour Chef Cristian Angiolini, qui vous fera goûter tous les mets traditionnels de la gastronomie vénitienne, même les plus anciens et introuvables ailleurs, comme les “Moeche” comme les aiment les vénitiens A.O.C. accompagnés de légumes locaux et de matières premières toujours de premier choix. Voici quelques exemples des bontés gastronomiques que vous pourrez déguster à la Locanda Cipriani de Torcello

Les “Moeche” ou petits crabes frits à la carapace tendre pour vénitiens A.O.C. ou vénitiens d’adoption. Crédit photo Hélène Sadaune

 

 

Antipasto de Saint-Jacques. Crédit photo: Hélène Sadaune

 

Tagliolini frais aux écrevisses et à la courgette. Crédit photo: Hélène Sadaune

 

Pappardelle au homard frais. Crédit photo: hélène Sadaune

 

Mille feuilles frais à la crème et aux fruits du Jardin avec coulis de mûre. Crédit photo: Hélène Sadaune

 

L’organisateur et coordinateur de toutes ces bontés, le voilà: Bonifacio Brass, directeur et propriétaire de la Locanda Cipriani de Torcello.

Bonifacio Brass, directeur et propriétaire unique de la Locanda Cipriani di Torcello

 

Pour en savoir plus:

www.locandacipriani.it

Precedente Venise utopique Successivo Sabine Pigalle au palais Bragadin de Venise