Sabine Pigalle au palais Bragadin de Venise

Sabine Pigalle est une artiste numérique parisienne contemporaine. Elle allie savoir-faire numérique avec un goût recherché et une grande connaissance de l’histoire de l’art européen pour créer des oeuvres d’un esthétisme élégant stimulant l’amour de notre patrimoine culturel européen. En effet, elle utilise comme base un ou deux tableaux célébres, prend des éléments chez l’un et l’autre pour donner vie à une composition nouvelle, intriguante, moderne et raffinée.

Pour compléter son oeuvre, elle pousse son concept jusqu’à créér un diptyque ou un triptyque, qui complètent l’oeuvre et l’enrichit, mettant en lumière la gamme des couleurs principales utilisées dans la composition de son oeuvre. Le résultat est splendide et surprenant.

Le “Dutch last supper” de 2013, organise un ensemble de nombreuses toiles issues de notre patrimoine culturel. Nous explique l’auteure: “J’ai amalgamé et réorganisé en un nouvel arrangement quantité de détails puisés dans une centaine de tableaux différents, pour la plupart issus des oeuvres des Maîtres du siècle d’or Hollandais, cette version renvoie certes à “La Cène” de Léonard de Vinci mais aussi aux grands tableaux de confréries peintes par Rembrandt.

Conformément au mythe de la fertilité et au cycle des saisons des temps archaïques à l’origine de la symbolique chrétienne de la résurrection, les douze apôtres symbolisent les mois de l’année, formant quatre groupe de saisons, avec au centre la figure du Christ pantocrator en astre solaire. Renversant le sens habituel de la représentation, oxymore même dans son choix d’apôtres féminins, le dîner ressemble à un tribunal ou une conspiration contre une victime désignée plutôt qu’à un repas entre amis. Combat de carême contre carnaval, l’aspect austère, peu engageant, l’air pincé et hypocrite des personnages contraste violemment avec l’aspect opulent et la générosité des victuailles qui abondent sur la table. Judas semble être partout, on assiste à un inversement du sens et des valeurs du message”.

Parallèlement, Sabine Pigalle excelle dans les portraits revisités d’oeuvres célébres et classiques: sur commande, elle pourra également faire votre portrait en prenant votre photo, qui sera ensuite mélangée avec maestria dans une combinaison d’éléments de toiles anciennes mis ensemble pour donner le jour à votre portrait, magnifié et unique.

Voici le portrait rayonnant de Xavier de Montrond revisité en version “Ancien Régime”:

Sabine Pigalle expose au palais Bragadin de Venise, dans la galerie diffuse de Xavier et Sigrid de Montrond, au 6480 Calle del Cafetier dans le sestier de Castello à Venise, à deux pas de la très belle église San Giovanni e Paolo. Ils vous recevront sur rendez-vous exclusivement pour vous faire admirer les oeuvres de Sabine Pigalle exposées jusqu’au 26 Novembre 2017.

Sabine Pigalle au milieu de ses créations. Crédit photo: Sabine Pigalle

Pour prendre rendez-vous ou en savoir plus, contacter directement la galériste Sigrid de Montrond au numéro suivant: +33 6 11 16 98 89.

“The Dutch supper” à la galerie du Palazzo Bragadin de Venise. Crédit photo. Hélène Sadaune

Lascia un commento