Crea sito

La Serra dei Giardini a Venezia

La serre aux Jardins de Venise, à Castello, Viale Garibaldi. Un lieu zen pour se resourcer le temps d’un café ou d’un Bellini (apéritif à base de Prosecco et de jus de pêche blanche fraîche) soit à l’intérieur de la Serre comme sur la photo de Loredana Vistosi, soit dans son très agréable jardin.

Histoire

A la fin du XIXème siècle, de nombreux projets furent proposés afin de valoriser les jardins de Castello à Venise, vaste espace vert peu fréquenté  du fait de sa position périphérique éloignée des centres de la vie urbaine. Parmi ces projets était née l’intention de réaliser une serre (un tepidarium) « en acier et verre », une architecture représentative permettant de conserver les palmiers et autres plantes décoratives utilisées pour l’Exposition Internationale d’Art de cette époque.

Le projet initial, rédigé en 1893 par Trevisanato, ingénieur en chef du bureau technique de la Mairie de Venise, envisageait deux versions : une serre en maçonnerie à l’aspect austère et une variante « en acier et verre » au dessin fin et élégant. La version avec la charpente métallique fut réalisée en mars 1894, avec l’intention politique de donner du travail aux ouvriers des usines locales de métallurgie qui étaient au chômage, car ce secteur industriel connaissait à cette époque une grave crise économique.

L’édifice fut implanté au bout de l’avenue Garibaldi, où se trouvaient auparavant les trois couvents de San Domenico (1312), San Antonio (1346) et Sant’Anna (1242), dans un quartier populaire. L’avènement de Napoléon impliqua de profondes transformations urbaines et, avec la suppression des ordres monastiques en 1809, fut décrétée la démolition partielle de ce quartier séculaire. Dans l’optique de calquer Venise sur le modèle des grandes capitales européennes, il fut décidé de convertir cette zone en jardins publics, réalisant ainsi partiellement le projet de Giannantonio Selva (1810). Afin de faire ressortir l’architecture de cet édifice du XIXème siècle, celui-ci fut intégré aux jardins publics, placé au bout d’une longue avenue bordée d’arbres et isolé du tissu urbain environnant densément peuplé.

Des modifications furent apportées à l’édifice au fil des années : la couverture en zinc de la toiture fut remplacée par des tuiles marseillaises, des  caissons solaires cimentés et des serres semi-enterrées furent ajoutées et disséminées çà et là dans l’espace vert autour de la serre ; on construisit un bâtiment en verre et en acier comme local de service, relié à l’édifice principal par deux rampes d’escaliers, et une nouvelle chaudière fut installée en 1929. Finalement, au début des années 1990, la serre, lieu de dépôt et d’activités des jardiniers municipaux, fut définitivement abandonnée et subit un lent et inexorable déclin. En 2006 certains travaux de réparation furent enfin réalisés dont la toiture qui fut sécurisée. La serre devint alors ce lieu enchanteur que nous connaissons aujourd’hui.

Serra dei Giardini

 

Pubblicato da Hélène Sadaune

Master II d'Histoire Moderne de la Sorbonne Paris IV, j'ai travaillé pendant plus de 20 ans pour la C.E. Résidente depuis plus de trente ans à Venise, guide conférencière à Paris et Venise, je suis une passionnée de la civilisation vénitienne et de cette ville hors-norme. Comptez sur moi pour vous tenir informé!

error: Content is protected !!