Crea sito

“La veuve joyeuse” à la Fenice

Fondazione Teatro La Fenice FRANZ LEHÁR, DIE LUSTIGE WITWE (LA VEDOVA ALLEGRA)
Photo © Michele Crosera

Après 38 ans d’absence revient sur scène à la Fenice “Die lustige Witwe” de Franz Lehár. Une opérette en trois actes d’après le livret de Victor Léon et Leo Stein, avec une nouvelle mise en scène de La Fenice et du Teatro dell’ Opera di Roma, avec pour excellente équipe les immanquables Damiano Michieletto, réalisateur, scénographie de Paolo Fantin, les costumes de Carla Teti et les lumières d’ Alessandro Carletti. Stefano Montanari en chef d’Orchestre ainsi que du choeur du Teatro La Fenice. Une grande équipe qui a fait ses preuves d’excellence.

Photo de Franz Lehàr.

Basée sur la comédie “L’attaché d’ambassade” d’ Henri Meilhac en 1861, la Veuve Joyeuse fut représentée pour la première fois à Vienne en 1905, dirigé par Franz Lehàr en personne. Le compositeur Autrichien d’origine Hongroise n’était pas encore très célèbre. La direction du théâtre était plutot sceptique sur le succès potentiel de ce nouveau spectacle. Il ne consentit donc qu’une mise en scène à peu de frais et accepta de mauvaise grâce les nécéssités orchestrales de ce nouveau spectacle c’est à dire un orchestre au grand complet, comme pour un concert symphonique, incluant un harpiste, glockenspiel et de nombreux musiciens, beaucoup plus par rapport aux opérettes habituelles, genre moins estimé des critiques. Au début, Il suscita un enthousiasme assez tiède mais qui ne cessa de prendre de l’ampleur jusqu’à atteindre un véritable triomphe auprès du public. Aujourd’hui encore “La veuve joyeuse” reste l’un des spectacles les plus représentés dans le monde.

Fondazione Teatro La Fenice FRANZ LEHÁR, DIE LUSTIGE WITWE (LA VEDOVA ALLEGRA)
Photo © Michele Crosera

Ce grand classique du répertoire d’opérette, d’habitude mis en scène traduit en Italien, est proposé dans cette nouvelle version en langue originale avec une équipe de chanteurs de langue maternelle allemande. Le réalisateur Damiano Michieletto nous explique le pourquoi de ce choix insolite: “L’opérette en Italien devient immédiatement une opérette, dans le mauvais sens du terme, avec les préjudices qui y sont liés” nous dit-il. Michieletto en est à sa 7 ème production à la Fenice. “En langue originale, on prend davantage le spectacle au sérieux, le spectateur doit faire un effort pour le comprendre (c’est à dire lire les sur-titres). L’opérette traduite en Italien sembre un peu frivole. On pense: on y danse et on y chante, élèments que je n’ai pas enlevé, pour faire émerger l’histoire. Et l’histoire parle d’argent. Il y a une riche héritière et tous espérent se marier avec elle pour devenir riche.”(..) “Je fais démarrer l’histoire dans la banque Centrale du Monténégro, une petite banque en compétition avec les autres. L’ambassadeur devient le directeur de la banque, qui fait un appel aux investisseurs. Pour la sauver, l’un d’eux doit se marier avec la riche héritière.” Evidemment c’est celui qui ne veut pas d’elle – prétend-il – qui devra se “sacrifier” pour la bonne cause…

Fondazione Teatro La Fenice FRANZ LEHÁR, DIE LUSTIGE WITWE (LA VEDOVA ALLEGRA)
Photo © Michele Crosera

Nous nous trouvons face à un spectacle joyeux du début jusqu’à la fin, qui met de bonne humeur pour la beauté de la musique mais aussi la richesse des danses et des chants, des costumes réussis et originaux, des interprètes exceptionnels qui nous ravissent: la soprano Nadja Mchantaf dans le rôle de la riche héritière Hanna Glawari et le bariton Christoph Pohl dans celui du comte Danilo Danilowitsch; Franz Hawlata interprète le baron Zeta, la soprano Adriana Ferfecka est Valencienne, Karl-Heinz Macek interprète Njegus. Un grand et beau spectacle.

Fondazione Teatro La Fenice FRANZ LEHÁR, DIE LUSTIGE WITWE (LA VEDOVA ALLEGRA)
Photo © Michele Crosera

Www.teatrolafenice.it

Pubblicato da Hélène Sadaune

Master II d'Histoire Moderne de la Sorbonne Paris IV, j'ai travaillé pendant plus de 20 ans pour la C.E. Résidente depuis plus de trente ans à Venise, guide conférencière à Paris et Venise, je suis une passionnée de la civilisation vénitienne et de cette ville hors-norme. Comptez sur moi pour vous tenir informé!

error: Content is protected !!